Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...
  »  SpiritueuxType d'alcoolWhisky   »   Teeling Premium Blended Whisky

< Revenir à la page précédenteRevenir à la page précédente

Teeling

Teeling Premium Blended Whisky

Teeling
Découvrir la propriété
Origine :
Irlande
Maison :
Teeling Whisky Distillery
Distillation :
-
Age :
6 ans
Alcool :
46°
Récompense(s) :
-
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Assemblage de malt et de grain, ce whiskey irlandais a vieilli jusqu’à 6 ans en ex-fûts de Bourbon, avant d’être affiné pendant plus de 6 mois dans des fûts de rhum du Nicaragua, les préférés de Jack Teeling. Whiskey et rhum font bon ménage, apportant une dimension gourmande au caractère traditionnel irlandais. Comme tous les whiskeys de la Trinité Teeling, il est non-filtré à froid et embouteillé à 46° pour assurer des expériences de dégustation uniques.

Conseils de dégustation :

Format(s) :
70 cl
Teeling
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« »
Spiritueux
Whisky

Acteur essentiel dans le processus d’élaboration des whiskies, les levures, par leur action féconde, permettent de transformer un simple moût sucré en une bière de malt. A l’issue du brassage, le wort, mélange d’eau et de malt, est refroidi à environ 20°C (température de « démarrage » des levures). Il est ensuite acheminé vers les washbacks, cuves de fermentation, dont la taille peut varier de 1 000 à plus de 50 000 litres. Traditionnellement en pin d’Oregon ou en bois de mélèze, ces cuves sont aujourd’hui très souvent remplacées par des washbacks en acier inoxydable, plus faciles d’entretien.

Lorsque le washback est rempli aux deux tiers, on y incorpore les levures. Sous leur action, les sucres contenus dans le wort se transforment en alcool et en gaz carbonique. Le liquide, désormais appelé wash, commence à bouillonner et la température passe alors de 20°C à 35 °C. Des agitateurs brassent le wash en permanence afin d’empêcher une montée en température trop importante qui risquerait d’inhiber les levures.

Il faut compter entre quarante et soixante heures pour que tout le sucre se transforme en alcool. Le liquide ainsi obtenu, une sorte de bière de malt, titre entre 6% et 8% vol. Le wash est ensuite acheminé dans des cuves de stockage, les wash-chargers, avant distillation.

L’alambic employé pour la distillation des single malts écossais est de type pot still. Sorte de bouilloire surmontée d’un chapiteau, il nécessite d’être nettoyé après chaque utilisation. Sa forme varie selon les distilleries. L’onion shape et le boil ball à compartiment sphérique sont les plus répandus. Citons également le classic pot still ou lantern still qui rappelle les anciens alambics clandestins, le pear shape avec sa forme inhabituelle de poire, le bell shape en forme de cloche, sans oublier le très rare Lomond still, encore utilisé par Scapa et Dalmore, dont le chapiteau évoque la forme cylindrique d’un patent still, l’alambic à colonnes (procédé de distillation en continu utilisé pour l’élaboration des whiskies de grain). Quelle que soit sa forme, le pot still en cuivre s’achève par un col de cygne lui-même relié à un condenseur. L’utilisation du cuivre dans la confection des alambics n’est pas le fruit du hasard. C’est un matériau malléable qui agit en tant que catalyseur et permet d’éliminer des substances sulfurées indésirables. Traditionnellement chauffés au charbon, les alambics à chauffe directe sont équipés de bras rotatifs entraînant une chaîne de cuivre afin d’empêcher la bière de malt (wash) de coller au fond de l’alambic ou de brûler. Ce dispositif baptisé rummager est absent des alambics chauffés à la vapeur. Ces derniers, qui utilisent une méthode de chauffage indirect (interne à l’alambic), sont aujourd’hui les plus répandus.

Il existe plus de cinquante variétés de chêne dans le monde, mais seules quelques-unes possèdent les propriétés requises pour le vieillissement du whisky. La variété la plus couramment employée, quercus alba (chêne blanc), est originaire des forêts du nord-est des Etats-Unis. Il s’agit d’un bois facile à courber et dont le grain, dur et serré, est réputé pour sa faible porosité. Le chêne blanc est surtout utilisé pour l’élevage des whiskeys américains mais aussi pour celui des xérès fino et amontillado.

Le chêne européen, de type quercus robur, quercus sessilis ou petrae, intervient notamment dans l’élevage des xérès oloroso, dont les fûts sont très convoités par les distilleries écossaises. Ce chêne présente un grain beaucoup plus tendre permettant d’extraire davantage de composés aromatiques. Avec le développement de la pratique des affinages, d’autres variétés ont été introduites, notamment le chêne français du Limousin (quercus pedunculata), utilisé pour l’élevage du cognac. L’âge de la coupe du chêne varie de quarante à cent ans pour les chênes américains et de soixante à cent cinquante ans pour les chênes européens.

On vous conseille aussi...