Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Château de Gaure

Pour mon Père

Pierre Fabre
Château de Gaure
Découvrir la propriété
Appellation :
Languedoc
Classification :
Château de Gaure
Cépages :
Syrah, Grenache, Mourvèdre, Carignan
Type de vin :
Vin rouge
Conservation :
10 ans
Accords mets/vins :
Gibier en sauce, fromage affiné,
dessert à base de chocolat.
Millésime(s) :
2016
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

La robe est rouge sombre et intense aux reflets pourpres dans sa jeunesse. Le nez complexe s’articule autour de notes de fruits noirs confitures d’épices douces et de cacao torréfié. La bouche est puissante et superbement équilibrée. Portée sur le fruit à l’attaque, elle prend de l’ampleur et dévoile des tannins qui apportent une magnifique structure sans agression. Le vin vient tapisser la bouche et laisse une agréable douceur qui dure longtemps. Une cuvée de garde, amenée à se bonifier au fil du temps.

Conseils de dégustation :

Chambrer et carafer 1 heure.
18-20°C.

Format(s) :
75 cl, caisse de 6 bouteilles
Pierre Fabre
Château de Gaure
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« »
Languedoc
Languedoc
L'appellation
Languedoc

L’AOC Coteaux-du-Languedoc s’étend sur 3 départements : l’Aude, l’Hérault et le Gard, de Narbonne jusqu’aux portes de Nîmes et de la Camargue aux Cévennes. Le territoire couvre 50.000 hectares, cette appellation regroupe 3 AOC reconnue avec chacune leur décret spécifique : Faugères, Saint-Chinian et Clairette-du-Languedoc. Le climat méditerranéen commun à l’ensemble de l’aire de l’appellation est marqué par une saison chaude et sèche importante, mais il subit dans le Languedoc l’incidence du relief. C’est ce qui a permis de définir les grandes zones pédoclimatiques. Les sols sont très variés : calcaire dur des garrigues, schistes mais aussi des graves apportées par les fleuves et les rivières.

Les principaux cépages sont pour les vins rouges : Grenache noir, syrah, carignan, mourvèdre, cinsault, cabernet-sauvignon. Pour les vins blancs ce sont les suivants : grenaches gris et blanc, macabeu, clairette, bourboulenc, vermentino (rolle), muscat à petits grains, muscat d’Alexandrie, marsanne, roussanne, piquepoul, chardonnay, mauzac, chenin, ugni blanc.

Sa production à l’année est de 11 500 hectolitres.

Durant le premier millénaire, les vins du Languedoc étaient généralement obtenus par une méthode singulière nommée « passerillage », qui consiste à faire sécher les raisins récoltés au soleil pour une surmaturation. C’est la construction du Canal du Midi au XVIIème siècle qui donnera une première impulsion au vignoble en dynamisant tout le secteur économique régional et plus particulièrement le secteur viticole. Ce dernier, sillonnant toute la région en reliant l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, permet de faire connaître et de vendre les vins régionaux. Les vignerons profitèrent également de la pénurie des vins qui fut la conséquence de l’hiver particulièrement rigoureux de 1709 qui décima une grande partie des vignes. Le recours aux vins méditerranéens fut alors abondant. A cela s’ajouta, à la fin du XIXème siècle, le développement des chemins de fer qui permirent d’expédier plus facilement du vin aux mineurs et ouvriers du nord de la France notamment. Ce fut la période de plus grande prospérité du vignoble languedocien.

On vous conseille aussi...