Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...
  »  Les appellationsType d'alcoolVin blancVin de France   »   La Petite Perrière

< Revenir à la page précédenteRevenir à la page précédente

Saget La Perrière

La Petite Perrière

Famille Saget
Saget La Perrière
Découvrir la propriété
Appellation :
Vin de France
Classification :
Saget La Perrière
Cépages :
Sauvignon
Type de vin :
Vin blanc
Conservation :
2 à 3 ans
Accords mets/vins :
Antipasti, bruschetta, fromage de chèvre,
feuilleté au jambon, salade de roquette.
Millésime(s) :
2017
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Couleur or pâle d’une belle intensité. Nez explosif avec des arômes très mûrs de fruits jaunes et fruits exotiques. La bouche est nette et rafraichissante sur des notes de melon et une trame minérale. Ce vin s’exprimera pleinement dans sa jeunesse, 1 à 2 an(s) suivant sa mise en bouteille.

Conseils de dégustation :

Servir à une température de 10°C.

Format(s) :
75 cl
Famille Saget
Saget La Perrière
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« »
Vin de France
Vin de France
L'appellation
Vin de France

Depuis 2009, les anciens « vins de tables » issus de vignobles français appartiennent à la catégorie des « Vins de France ». Cette dénomination met en avant une provenance valorisante même si la France est un territoire trop vaste pour être considérée comme une indication géographique ; elle constitue un atout pour l’exportation de ces vins. Avant tout, la catégorie « Vins de France » désigne des vins de consommation courante et constitue la base de la production viticole française.

Deux millénaires d’histoire viticole ont forgé dans notre pays la notion de terroir viticole. L’extension de la vigne débute en France à l’époque Gallo-romaine, se poursuit encouragée par Charlemagne au moyen-age. Les monastères et les abbayes développent la culture de la vigne et deviennent les lieux d’élaboration des vins. Bon nombre de grands domaines viticoles ont longtemps appartenu à des congrégations religieuses. Le choix des meilleurs terrains, des pratiques culturales et des cépages adaptés au lieu de production a demandé des siècles d’observation, de tâtonnements et de recherche. Au fil du temps, des techniques et des savoirs empiriques se sont transmis de vigneron en vigneron et les bons terroirs susceptibles de porter la vigne ont été répertoriés  par l’homme. Certains très favorables à la culture de la vigne permettent la production de vins prestigieux. Ils ont été distingués au cours des décennies soit par un classement officiel à l’exemple du classement des 51 Grands Crus classés en Alsace (Kirchberg de Barr, Kitterlé, Mambourg,…) ou du classement des Grands Crus classés en 1855 dans le Médoc (Château Margaux, Château Cos d’Estournel, Château Latour, …), soit le nom du lieu dit ou de la commune d’origine suffit à faire valoir leur notoriété à l’exemple des terroirs appelés climats en Bourgogne (Corton, Montrachet, Chambertin, Romanée-Conti, La Tâche, Richebourg, Clos Vougeot, … ).

On vous conseille aussi...