»  RhumSpiritueuxType d'alcool   »   El Pasador de Oro XO

< Revenir à la page précédenteRevenir à la page précédente

Cash Vin

El Pasador de Oro XO

Cash Vin
Cash Vin
Découvrir la propriété
Origine :
Guatemala
Maison :
Les Bienheureux
Distillation :
Age :
Assemblage de 6 à 15 ans avec une moyenne de 12 ans.
Alcool :
40 %
Prix :
42 €
Récompense(s) :
Médaille d'Or Bruxelles Spirits 2019
J achete
Description :

Le nez de ce rhum est sur un boisé intense et toasté. La palette s’enrichit alors d’épices douces, de chocolat noir, de fruits secs et exotiques. Il se développe par la suite une certaine fraîcheur rappelant l’élément essentiel la canne à sucre. La bouche est très douce, caramélisée, légèrement épicée, toute en équilibre et en facilité. Une finale gourmande sans lourdeur qui est très agréable.

Conseils de dégustation :

Tout aussi agréable pour l’apéritif, qu’à la fin d’un repas.

Format(s) :
70 cl
Cash Vin
Cash Vin
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« El Pasador de Oro XO est un cadeau parfait pour un amateur de ron de tradition espagnole. »
Spiritueux
Rhum

Sous l’action des levures, le moût (mélasse diluée avec de l’eau ou le vesou) est mis à fermenter et se transforme progressivement en alcool, jusqu’à produire un vin de canne titrant 8% à 10% d’alcool en moyenne. Étape fondamentale dans la production des arômes du futur rhum, la fermentation du vin de canne peut revêtir différents visages selon la région du monde dans laquelle elle est réalisée, pour aboutir à un panel aromatique très varié. Il existe 3 types de fermentation :

La fermentation spontanée : elle dépend des levures et micro-organismes ambiants présents dans l’atmosphère ou naturellement présents dans le jus de canne. Cette fermentation est réalisée dans des cuves à ciel ouvert et peut durer entre 1 et 2 semaines. Les petites distilleries, notamment celles d’Haïti, pratiquent encore la fermentation spontanée.

La fermentation contrôlée (en batch) : le plus souvent effectuée en ‘batch’, cette fermentation fait appel à des levures cultivées en laboratoire puis mises en contact avec le liquide sucré. Certaines distilleries entretiennent et cultivent leurs propres souches, qu’elles protègent comme une marque de fabrique. Ce type de fermentation s’étale sur 2 à 3 jours et permet de reproduire de façon constante une concentration alcoolique et un panel d’arômes.

La fermentation contrôlée (en continu) : cette tendance se développe dans l’industrie du rhum. Il s’agit de garder une cuve de fermentation pleine en permanence, en l’alimentant de mélasse. Cela permet de garder les levures actives, en soustrayant en différents point une quantité de moût dont les sucres ont déjà été digérés par les levures.

À l’instar de nombreux autres alcools, la distillation du rhum peut être réalisée au moyen d’un alambic à colonne, en continu ou bien à repasse (pour les producteurs les plus traditionnels).

Après un premier long vieillissement de 6 à 15 ans dans plusieurs types de fûts, le rhum est ensuite importé du Guatemala en Charente dans les chais de la société française Les Bienheureux. Il y est alors affiné en fûts de cognac pendant environ 6 mois avant d’être embouteillé dans une superbe carafe.

On vous conseille aussi...