Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...
  »  Type d'alcoolVin rouge   »   Roc de Boissac

< Revenir à la page précédenteRevenir à la page précédente

Château Roc de Boissac

Château Roc de Boissac

Roc de Boissac SAS
Château Roc de Boissac
Découvrir la propriété
Appellation :
Puisseguin Saint Emilion
Classification :
Château Roc de Boissac
Cépages :
90% Merlot, 10% Cabernet Franc
Type de vin :
Vin rouge
Conservation :
A déguster potentiel de garde 10 ans.
Accords mets/vins :
Viandes rouges (ex. bœuf)
et gibiers.
Millésime(s) :
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Château Roc de Boissac est issu d’un terroir digne d’un élevage barriques ! Un terroir riche qui confère à notre vin une structure charpentée et puissante. 2010 est un des millésimes remarquables de la région. Le nez de notre 2010 est fumé-grillé, nous avons une belle présence en bouche, des tanins soyeux et du fruit. La finale apporte de la fraicheur pour sublimer le tout !

Conseils de dégustation :

Pour un dîner entre amis ou en famille ! A consommer dès à présent, potentiel de garde de 10 ans.

Format(s) :
Roc de Boissac SAS
Château Roc de Boissac
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« »
Puisseguin Saint Emilion
Puisseguin Saint Emilion
L'appellation
Puisseguin Saint Emilion

L’AOC Puisseguin-Saint-Emilion est un satellite de l’appellation Saint-Emilion et fait partie de la région du Libournais. C’est la commune la plus à l’est cette zone viticole. Limitrophe des Côtes-de-Castillon, Puisseguin-Saint-Emilion se trouve en face du plateau de Saint-Emilion. Le vignoble est planté sur des sols parfois compliqué à exploiter, composés d’argilo-calcaires et de calcaires reposant sur un socle de pierre.

Les principaux cépages sont le Merlot, le Cabernet Franc et le Cabernet-Sauvignon.

L’appellation couvre à peine 760 hectares et produit environ 36.000 hectolitres par année de vins rouges.

Le Moyen-âge a laissé d’importantes marques dans le paysage et les structures de Saint-Emilion. La Jurade, fondée en 1199, est un souvenir de la présence anglaise. L’extrême morcellement du vignoble d’aujourd’hui s’explique aussi par la petite taille des exploitations médiévales. Cependant, le Siècle des Lumières a bouleversé Saint-Emilion. Au XVIIIe siècle, une génération de propriétaires marque son époque en développant de nouvelles méthodes pour la viticulture. Passionnés d’agronomie, Combret de la Nauze ou Jacques Kanon procèdent à de grands travaux et achèvent la sélection des cépages. Avec ce travail au plus près du terroir apparaît la notion de « cru » pour les meilleurs vins.

On vous conseille aussi...