Côtes-de-Nuits-Villages

Vins du Monde

Côtes-de-Nuits-Villages
Côtes-de-Nuits-Villages
L'appellation
Côtes-de-Nuits-Villages

Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte-d’Or (AOC).
Les communes de production sont Fixin, Brochon, Premeaux, Comblanchien, Corgoloin. Les vins rouges ont une superficie de 159,25 hectares et les vins blancs de 8,79 hectares. Les versants de Comblanchien et de Corgoloin sont entaillés dans les calcaires durs du bathonien supérieur. Ils ne s’appuient pas sur le rebord du plateau mais suivent une pente régulière et faible. En haut, des sols bruns peu calcaires. Des éboulis épais forment le talus. Très caillouteux, il se prolonge à la base du coteau par des sols bruns qui recouvrent les limons accumulés. Fixin et Brochon quant à eux reposent sur les terres brun-rouges du piémont : les limons descendus du versant et mêlés de cailloux calcaires.

Les vins rouges ont uniquement un cépage Pinot Noir et les vins blancs un cépage Chardonnay.

Les vins rouges représentent 6 632 hl et les vins blancs 424 hl de production annuelle.

XIXe siècle
Dans les décennies 1830-1840, la pyrale survint et attaqua les feuilles de la vigne. Elle fut suivie d’une maladie cryptogamique, l’oïdium. Arriva deux nouveaux fléaux de la vigne : le premier fut le mildiou, autre maladie cryptogamique, le second le phylloxéra. Cet insecte térébrant venu d’Amérique mis très fortement à mal le vignoble bourguignon. Après de longues recherches, on finit par découvrir que seul le greffage permettrait à la vigne de pousser en présence du phylloxéra.

XXe siècle
Le mildiou provoque un désastre considérable en 1910.

Les techniques en viticulture et œnologie ont bien évolué depuis 50 ans (vendange en vert, table de triage, cuve en inox, pressoir électrique puis pneumatique, enjambeur remplaçant le cheval dans les années 1960-1970…).

L’appellation est reconnue par le décret du 31 juillet 1937 sous le nom de « Vins fins de la Côte de Nuits », modifié en « Côte-de-Nuits-Villages » par le décret du 20 août 1964.

XXie siècle
Avec la canicule de 2003, les vendanges débutèrent pour certains domaines cette année-là à la mi-août, soit avec un mois d’avance, des vendanges très précoces qui ne s’étaient pas vues depuis 1422 et 1865 d’après les archives.

Les 29 et 30 janvier 2011, le village de Corgoloin organise la fête annuelle de la Saint-Vincent tournante, pour la première fois.

Les produits phare de l'appellation

Les exploitants de l'appellation

  • Famille Perrin
    Famille Perrin
    Famille Perrin
    Les Artistes du Rhône
    Châteauneuf-du-Pape, Côtes-du-Rhône, Tavel, Crozes-Hermitage, Rasteau, Vacqueyras, Gigondas, Ventoux, Côtes-du-Rhône Village, Vinsobres, Luberon
    Découvrir la propriété