Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Domaine Gayda

Villa Mon Rêve

Domaine Gayda
Domaine Gayda
Découvrir la propriété
Appellation :
Minervois La Livinière
Classification :
Grand Vin du Languedoc
Cépages :
Syrah
Type de vin :
Vin rouge
Conservation :
10 ans
Accords mets/vins :
Viande rouge (ex. bœuf), gibier, champignons.
Millésime(s) :
2013
Prix : Ça arrive vite
Premium
Je suis intéressé(e)
Description :

Cette cuvée reflète tout l’esprit du Domaine Gayda : leur passion pour la Syrah, la quête de la pureté et l’expression de ce cépage. La beauté et la qualité du terroir de la Livinière. L’alchimie entre ces éléments associée au travail à la vigne et en cave leur ont permis de créer la « Villa Mon Rêve ».

Conseils de dégustation :

Entre 16 et 18°C

Format(s) :
75 cl
Domaine Gayda
Domaine Gayda
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« une ode aux grands vins du sud. A ne pas manquer »
Minervois La Livinière
Minervois La Livinière
L'appellation
Minervois La Livinière

Exposé sud-sud-est, il s’inscrit dans un paysage tourmenté, alternant avec des collines couvertes de pins, de chênes ou de garrigues. Le climat méditerranéen, dans cette région soustraite aux influences maritimes, apparaît ici particulièrement chaud, sec et ensoleillé. Toutefois, en été, les courants nocturnes provenant des crêtes du Causses apportent de la fraîcheur, ce qui procure aux raisins des conditions de maturation optimales, préservant leur acidité. Les vignes, conduites à petits rendements, produisent exclusivement des vins rouges.

Les cépages majoritaires de l’AOC Minervois-La Livinière sont la Syrah, le Mourvèdre et la Grenache.

Le vignoble s’étend sur une superficie de 300 hectares et produit environ 7.700 hectolitres par an.

La vigne est présente en « Minervois » depuis l’époque romaine.

Moins 118
Avec la fondation de la province Narbonnaise en 118 avant Jésus-Christ, cette culture s’installe durablement dans cette région très propice aux échanges, car traversée par une voie romaine reliant Toulouse à Lodève, au nord de la « Via Domitia ».

75
En 75 avant Jésus-Christ, CICERON défend MARCUS FONTEIUS devant le sénat romain, accusé d’avoir prélevé des droits d’octroi aux vins quittant la région de « La Livinière », plus précisément de Cabiomagus (Caune Minervois) pour une autre destination que Toulouse.
De nombreux vétérans de la Légion reçoivent des concessions et fondent des domaines viticoles (villae).

92
Les vins s’exportant avec succès dans tout l’empire, l’empereur DOMITIEN, en 92 après Jésus-Christ interdit toute nouvelle plantation afin d’éviter la concurrence.
Les noms de 3 communes témoignent de cette époque et de sa culture viticole : La Livinière pour « Cella Vinaria » (Cave à vins), Siran pour « Villa de Sirius », du nom du premier légionnaire romain installé dans la région, Félines pour « Figulina », l’atelier de poterie, notamment d’amphores.

Au IIIème Siècle

avec les grandes invasions du IIIème au VIème siècle, auxquelles succèdent les conquêtes sarrasines qui freinent l’expansion du vignoble du VIIème au IXème siècle. La culture de la vigne progresse ensuite sous l’impulsion des abbayes bénédictines comme celles d’Agnan de Caunes ou l’Abbaye de Saint-Jean.

Au XXème Siècle

1907
la crise viticole de 1907 qui pousse le Midi de la France à la révolte

1922
Un Syndicat de défense est créé dans la région du Minervois en 1922.

1951
L’arrêté du 2 avril 1951 fixe les conditions d’attribution du label des « Vins délimités de qualité supérieure » aux vins à appellation d’origine « Minervois »

1985
l’appellation d’origine contrôlée « Minervois » est reconnu par le decrét du 15 février 1985 .

Les vins de la récolte 1984 pour lesquels l’appellation « Minervois » a été revendiquée seront agréés en appellation contrôlée dans la mesure où ils rempliront les conditions fixées par le décret.

Les vins bénéficiant de l’appellation d’origine « Minervois » auxquels ont été délivrés antérieurement à la date de parution du présent décret, le label des vins délimités de qualité supérieure peuvent être commercialisés sous ladite appellation jusqu’au 31 août 1985.

1999
L’utilisation du nom AOC « Minervois La Livinière » est reconnu par le decrét de 1999.

Les vins des récoltes 1997 et 1998 peuvent revendiquer l’appellation d’origine contrôlée  » Minervois-La Livinière  » dans la mesure où ils remplissent les conditions fixées par le décret.

On vous conseille aussi...