Sainte-Croix-du-Mont

Vins du Monde

Sainte-Croix-du-Mont
Sainte-Croix-du-Mont
L'appellation
Sainte-Croix-du-Mont

L’AOC Sainte-Croix-du-Mont est située juste en face de Sauternes entre la Garonne et la Dordogne, au sud-ouest de l’Entre-deux-Mers. Le vignoble de 370 hectares jouit d’un microclimat à l’automne. Les sols argilo-calcaires et le plateau graveleux de cette AOC permettent aux tradionnels cépages blancs bordelais de s’épanouir et de donner des vins de grande qualité.

Les principaux cépages sont les suivants : Muscadelle, Sauvignon, Sémillon.

Sa production est de 12 500 hectolitres par année.

Elle ne peut se dissocier du passé historique de l’Aquitaine et, dès l’Antiquité, on retrouve la trace de ce village à tradition fortement viticole. Depuis la conquête de la Gaule par Jules César et jusqu’en 471, les Romains occupent la région et entreprennent de mettre en valeur les terres fertiles proches de la Garonne, défrichent les coteaux et plantent les premières vignes. De riches patriciens s’implantent dans ce paysage accueillant, à côté de Sainte-Croix-du-Mont (on peut encore admirer les vestiges d’une villa gallo-romaine qui aurait appartenu à Ausone). Dans le village même, au lieu-dit le Peyrat, on aurait également retrouvé les traces d’une sépulture gallo-romaine. Au XVllleme siècle, on retrouve la trace de bourgeois de Bordeaux qui, séduits par les lieux, s’installent et font construire d’élégantes demeures entourées de leurs vignobles. La révolution française semble avoir épargné Sainte-Croix-du-Mont qui, pourtant, abrite une figure révolutionnaire. En effet, en 1784, Gensonné, le fameux girondin président de l’assemblée législative en 1792 et de la convention un peu plus tard, achète une maison au pied des coteaux. Au XIXème siècle, le vignoble de Sainte-Croix-du-Mont est endommagé par le phylloxéra. Le commerce du vin continue cependant, et le trafic sur la Garonne se poursuit, le long des padouens, terres alluviales non cultivées. Chalands et péniches s’arrêtent au Port du Peyrat avant de s’acheminer vers le canal du Midi. Au début du siècle, la commune s’organise et rachète le Château de Tastes. En 1909, les viticulteurs se regroupent et créent le Syndicat Viticole de Sainte-Croix-du-Mont. Il assure depuis la défense, la maintenance et la promotion de l’appellation.

Les produits phare de l'appellation

Les exploitants de l'appellation