Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Domaine Vincent Girardin

Meursault "Les Narvaux"

Vincent Girardin
Domaine Vincent Girardin
Découvrir la propriété
Appellation :
Meursault
Classification :
Vincent Girardin
Cépages :
Chardonnay
Type de vin :
Vin blanc
Conservation :
5 à 8 ans
Accords mets/vins :
Apéritif, crustacés et viande blanche.
Millésime(s) :
2015
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Vin au registre aromatique opulent qui s’oriente lorsqu’il est jeune principalement sur la pierre à fusil, le silex. Bouche vive pleine de complexité, un vin très élégant et d’une longueur surprenante.

Conseils de dégustation :

Températures de service : 8° et 14°C

Format(s) :
75 cl
Vincent Girardin
Domaine Vincent Girardin
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« Opulent, minéral et équilibré, aux notes de pierre à fusil. »
Meursault
Meursault
L'appellation
Meursault

Appellation Village de la Côte de Beaune, en Côte-d’Or (AOC).
Cette appellation comporte 19 climats classés en Premier Cru. Sa commune de production est Meursault. Les appellations MEURSAULT et MEURSAULT PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.
La superficie des vins Blancs représente 382,32 hectares (dont 104,69 ha en Premier Cru) et les vins rouges représentent 13,52 hectares (dont 2,81 ha en Premier Cru).
Les meilleurs terrains se situent autour de 260 mètres d’altitude, selon une exposition qui oblique du levant au midi. L’étage bathonien (jurassique) a rendez-vous avec la Côte. Une nuance de calcaires magnésiens apparaît parfois.
Le vignoble trouve son excellence sur des marnes calcaires. La vieille roche calcaire callovienne et la roche marneuse argovienne se partagent les crus.

Les vins blancs ont essentiellement un cépage Chardonnay et les vins rouges un cépage de Pinot Noir.

Les vins Blancs ont une production de 19 398 hectolitres (dont 4 943 hl en Premier Cru) et les vins rouges une production moyenne de 475 hectolitres (dont 60 hl en Premier Cru).

On trouve à Meursault divers vestiges des périodes préhistoriques et gallo-romaine. L’édit de l’empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence. Le vignoble résultant suffisait aux besoins locaux. Mais Probus annula cet édit en 2805. Un plaidoyer du rhéteur gaulois Eumène, adressé à l’Empereur Constantin en 312, permet de situer la formation du vignoble de la Côte au ier siècle, sans précision toutefois sur le vignoble murisaltien. Cette création du vignoble de la Côte, le Pagus Arebrignus, s’effectue sous l’impulsion de la ville d’Autun, capitale des Éduens et correspond à la zone située entre Gevrey au Nord et Santenay au Sud.

Moyen âge
Dès le début du vie siècle, l’implantation du christianisme avait favorisé l’extension de la vigne par la création d’importants domaines rattachés aux abbayes. Ainsi l’une des premières traces de la création du vignoble murisaltien peut être trouvée dans la donation en 1098 d’une vigne par le duc Eudes Ier de Bourgogne à l’abbaye de Citeaux, nouvellement constituée. Celle-ci détient ensuite, grâce à l’afflux des donations, un vignoble conséquent, principalement réparti sur les communes d’Aloxe, de Pommard et de Meursault.

En 1416, Charles VI fixa par un édit les limites de production du vin de Bourgogne. À la mort de Charles le Téméraire, le vignoble de Bourgogne fut rattaché à la France, sous le règne de Louis XI.

Époque moderne
Le développement du vignoble s’effectue notamment par l’accès progressif au marché parisien et à ceux des Pays du Nord à partir du xiiie siècle, sous l’égide de la ville de Beaune. Les courtiers gourmets de Beaune régissent le commerce du vin jusqu’au xviie siècle, et l’on assiste ensuite à un assouplissement progressif des règles du marché intérieur viticole. Ainsi, en 1700, l’intendant Ferrand rédigea-t-il un « Mémoire pour l’instruction du duc de Bourgogne » lui indiquant que dans cette province les vins les meilleurs provenaient des « vignobles [qui] approchent de Nuits et de Beaune »10. Cet assouplissement réglementaire amène une transformation du monde viticole à partir du début du xviiie siècle, avec l’apparition des maisons de commerce (la première d’entre elles, Champy, aurait été fondée en 1720), et une structuration progressive autour du négoce.

Époque contemporaine
XIXe siècle
Dans les décennies 1830-1840, la pyrale survint et attaqua les feuilles de la vigne. Elle fut suivie d’une maladie cryptogamique, l’oïdium. Le xixe siècle est l’époque du vin rouge, la commune de Meursault, spécialisée dans les vins blancs connaît quelques difficultés. Ainsi en 1855, dans son livre qu’il consacre à l’histoire du vignoble bourguignon, Jules Lavalle esquisse une classification des différents terroirs dans laquelle il classe, pour Meursault, le climat de Santenot, plutôt dédié aux vins rouges.

En 1861, le Comité d’Agriculture de Beaune effectue un classement viticole des vins de meursault :

Pour les vins blancs : tête de cuvée les Santenots-du-Milieu.
Première cuvée : les Genevrières, les Charmes-Dessus, les Bouchères, le Porusot Dessus, la Pièce-sous-le-Bois, Sous-Blagny, en Dos d’Ane et la Jeunelotte. Deuxième cuvée : le Porusot-Dessous, les Rougeots, les Charrons, les Chevalières, le Tesson, la Goutte d’Or et les Charmes-Dessous.
Pour les vins rouges : tête de cuvée les Santenots-du-Milieu.
Première cuvée : Santenots-du-Dessus, les Cras et les Petures.
Deuxième cuvée : les Santenots-du-Dessous, le Clos des Mouches, les Criots, en Marcausse, les Peutes-Vignes, les Terres-Blanches, les Vignes-Blanches, les Corbins, en Luraule et le Cromin.

Phylloxéra
Le millésime 1865 a donné des vins aux teneurs naturelles en sucres très élevées et des vendanges assez précoces. À la fin de ce siècle arrivèrent deux nouveaux fléaux de la vigne. Le premier fut le mildiou, autre maladie cryptogamique, le second le phylloxéra. Cet insecte térébrant venu d’Amérique mit très fortement à mal le vignoble. Ainsi le 17 juillet 1878, Meursault est le premier village de la Côte d’Or touché par le phylloxéra. Après de longues recherches, on finit par découvrir que seul le greffage permettrait à la vigne de pousser en présence du phylloxéra. Cette crise de la fin du xixe siècle pendant laquelle se succèdent plusieurs ravageurs, le phylloxera, le mildiou et le black-rot, déboucha sur une profonde refonte du vignoble, aux multiples facettes : la modification des pratiques culturales avec l’abandon du provignage, l’apparition des plants greffés, une modification des surfaces plantées avec l’abandon de certaines parcelles, et l’abandon d’une partie de la profession.

XXe siècle
Le mildiou provoqua un désastre considérable en 1910. Le début du xxe siècle est marqué par une crise économique provenant notamment de la disparition de certains marchés, ainsi le marché allemand pendant la Première Guerre mondiale ou le marché russe après la révolution bolchévique de 1917. En 1932, dans un contexte de mise en valeur du patrimoine vineux est créé la fête de la Paulée, fête annuelle de fin des vendanges, par le comte Lafont. Ces difficultés économiques ainsi que l’importance prise par les fraudes diverses conduisirent les législateurs à voter différentes lois afin de tenter de protéger la qualité et le commerce du vin, notamment en 1935, en votant le décret-loi instaurant les appellations d’origine contrôlée (AOC). L’appellation Meursault a été créée en 19372.

Apparition de l’enjambeur dans les années 1960-70, qui remplace le cheval. Meursault reçoit la Saint-Vincent Tournante à trois reprises : en 1949, en 1972 et en 200116. Les techniques en viticulture et œnologie ont bien évolué depuis 50 ans (vendange en vert, table de triage, cuve en inox, pressoir électrique puis pneumatique etc.).

XXIe siècle
Avec la canicule de 2003, les vendanges débutèrent pour certains domaines cette année-là à la mi-août, soit avec un mois d’avance, des vendanges très précoces qui ne s’étaient pas vues depuis 1422 et 1865 d’après les archives.

On vous conseille aussi...

  • Domaine Vincent Girardin

    Le Cailleret

    Domaine Vincent Girardin Je découvre
  • Domaine Chanson

    Beaune Clos des Mouches Chardonnay

    Domaine Chanson Je découvre