Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Liban

Liban

L’influence française se retrouve dans les principaux cépages utilisés dans les vins libanais. Pour les rouges, le Liban cultive surtout du Cinsault, du Carignan, du Cabernet Sauvignon, du Merlot et de la Syrah. Les cépages blancs les plus utilisés sont le Chardonnay, le Sauvignon Blanc et la Clairette. De nos jours, le Liban comprend environ 27 000 hectares de vignes mais seulement près de 3 000 ha de raisin de cuve. En 2009, le Liban a produit 70 000 hectolitres de vin.

La Bekaa Valley est la région viticole principale du Liban et serait le lieu de naissance de la viticulture. Elle est le centre de la production du vin libanais moderne et participe à 90% de la production totale du vin du pays. Les vignobles dans la vallée de Bekaa se situent sur un plateau en haute altitude, autour de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ils jouissent d’un microclimat favorable d’étés chauds, de nuits fraîches et de faibles précipitations. Ce plateau est protégé des vents par les montagnes alentours qui apportent l’eau pour irriguer les vignes.

Les théories historiques modernes font du Liban le plus vieux pays du vin, la viticulture aurait commencé près de 7000 ans avant notre ère. Par la suite, à partir de 3000 ans avant JC, les Phéniciens produisirent du vin au Liban et l’exportèrent vers les grands pays de la Méditerranée antique comme l’Egypte. Au Moyen Age, le Liban était réputé pour sa production de vins de qualité recherchés dans toute l’Europe. Lorsque ce territoire se retrouva aux mains de l’Empire Ottoman, la viticulture fut interdite sauf pour des raisons religieuses. Cette exception permit aux chrétiens du Liban, les Maronites et les Orthodoxes grecs et arméniens, de continuer à faire du vin.

Les produits phare de la région

Les exploitants de la région