Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

L’Alsace

L’Alsace
L’Alsace

Les cépages qui composent les Vins d’Alsace sont au nombre de sept, à savoir : Sylvaner, Pinot Blanc, Riesling, Muscat, Pinot Gris, Gewurztraminer et Pinot Noir. Toujours présentés dans leur bouteille typique et élancée (la flûte d’Alsace), ils sont obligatoirement embouteillés dans la région de production. L’exception de l’Alsace par rapport au reste du vignoble français est que l’on identifie d’abord le cépage que l’on souhaite déguster. Cela compte plus que le terroir.

Il existe 51 Grands Crus qui reflètent la richesse et la complexité unique au monde du vignoble alsacien. La géologie alsacienne a fait naître des mosaïques de vignobles qui sont tous exceptionnels et composés d’arômes et de spécificités naturelles.
Situés entre 200 et 400 mètres d’altitude sur les collines sous-vosgiennes, les Grands Crus profitent d’un rayonnement solaire maximal et d’une extraordinaire diversité de sols.
Les sous-sols alsaciens ont une diversité à l’origine de la richesse de ses terroirs, ceci est dû à une situation du vignoble à proximité immédiate de champs de fracture géologique lié à l’effondrement du fossé rhénan. Calcaire, marnes, grès, granit, schiste, les artisans de la viticulture lisent leurs terroirs en véritables géologues. Les terroirs du vignoble bénéficient également d’un climat tempéré et frais, avec une des plus faibles pluviométries de France (dont Colmar détient le record), due au fait que les Vosges retiennent les pluies venant de l’océan. Tous les Grands Crus d’Alsace naissent d’une alchimie particulière qui unit l’air, la terre, la vigne et l’art des hommes, grâce à une géologie, un climat et une exposition forment un accord exceptionnel.

La vigne est cultivée en Alsace depuis l’ère des Romains. Plus tard, les Mérovingiens et les Carolingiens travaillent ce vignoble qui leur procure un vin « tonique et qui rend gai ». Au Xe Siècle, la viticulture s’implante en Alsace dans près de 160 localités. Au XVIe siècle, le vignoble atteint son apogée. Il jouit d’une grande renommée et ces vins sont livrés dans tout le Saint Empire mais aussi au Royaume-Uni et dans les pays d’Europe du nord. La Guerre de Trente ans (1618-1648) vient interrompre cette croissance glorieuse. Les décennies suivantes sont difficiles, difficultés liées à l’instabilité politique et à l’arrivée de maladies ravageuses. Parmi elles, le Phylloxera à la fin du XIXe siècle.

Les appellations
d'Alsace

Les produits phare de la région

Les exploitants de la région