»  Ça vient d'ici   »   La Champagne

< Revenir à la page précédenteRevenir à la page précédente

La Champagne

La Champagne
La Champagne

Symbole de l’élégance à la française, il est célèbre dans le monde entier. Le champagne est également le modèle de la plupart des effervescents de qualité, dont l’élaboration repose aussi sur la double fermentation en bouteilles. Le champagne, c’est une grande variété de styles : blancs, rosés, blanc de blancs (issus du chardonnay seul), blanc de noirs (de pinot meunier, de pinot noir ou des deux variétés) ou des blancs issus de l’assemblage des trois cépages. Le dosage différencie les bruts zéro (extra-secs), les bruts, les demi-secs, les doux. On trouve également des vins millésimés, non millésimés, mais aussi des cuvées de prestige. Le vignoble champenois est inscrit depuis 2015 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il couvre un peu plus de 33 000 hectares dans les départements de la Marne, de l’Aube et de l’Aisne. En Champagne, trois principaux cépages sont cultivés : pinot noir, pinot meunier et chardonnay. Ils donnent naissance à de multiples champagnes qui associent plusieurs vins de base par l’art de l’assemblage. Outre les champagnes, on trouve dans la région deux autres appellations : le Rosé-des-Riceys et le Côteaux-Champenois.

On retrouve un paysage vallonné dans l’ensemble du vignoble mais on distingue quatre régions principales : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs et la Côte des Bar. Le terroir bénéficie d’un socle crayeux dont la perméabilité et la richesse en principes minéraux offrent finesse aux vins. Un sous-sol a permis le creusement des caves souterraines, bénéfiques au bon vieillissement des champagnes. Les écart climatiques sont tempérés. En effet, les massifs forestiers permettent l’équilibre de la douceur atlantique et la rigueur continentale. Dans la région, l’absence d’excès de chaleur est favorable à la finesse des vins.

La création du Champagne que nous connaissons aujourd’hui remonte au XVIIe siècle, de façon expérimentale. Lorsqu’il était dans les tonneaux, le vin avait tendance à mousser. C’est en Angleterre que fut inventée la mise en bouteille systématique de ces vins instables, qui étaient jusqu’alors livrés en fûts. Le gaz carbonique s’est alors dissout dans le vin : l’effervescent est né ! Dom Pérignon est considéré comme le père du Champagne, il était moine chargé de la cave de l’abbaye de Hautvillers. Il produit les meilleurs vins de l’époque, de par sa connaissance des terroirs, son gage de qualité de la vendange, son pressurage rapide après la récolte et sa maîtrise de l’assemblage. Le conseil du roi autorise le transport du vin en bouteilles en 1728. Un an plus tard, en 1729, la première maison de négoce est fondée : Ruinart. Le XIXe siècle permet la création ou l’affirmation des grandes maisons. Trois siècles de perfectionnement permettent de mettre au point la méthode champenoise. La région n’échappera pas aux différents fléaux : phylloxera puis les deux guerres mondiales. Malgré tout, la Champagne est l’une des principales régions viticoles de France, produisant près de 300 millions de bouteilles par an. Une grande partie est exportée dans le monde entier.

Les appellations
de La Champagne

Les produits phare de la région

Les exploitants de la région