Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Yves Cuilleron

Brassenon

Yves Cuilleron
Yves Cuilleron
Découvrir la propriété
Appellation :
Côte-Rotie
Classification :
Yves Cuilleron
Cépages :
Syrah, Viognier
Type de vin :
Vin rouge
Conservation :
10 ans et plus.
Accords mets/vins :
Petit gibier, pigeon aux épices
et dinde aux marrons.
Millésime(s) :
2016
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Vendange manuelle. À la cave, tri, foulage et égrappage partiel. Cuvaisons en cuves ouvertes de 3 semaines environ avec contrôle des températures. Remontage, pigeages et marc immergé. Fermentation malolactique en barriques, avec les levures naturelles.

Conseils de dégustation :

Vin séduisant et précis. Le nez offre des fruits rouges et noirs scintillants, des fleurs suaves et quelques épices. La finesse du terroir apporte une minéralité.

Format(s) :
75 cl
Yves Cuilleron
Yves Cuilleron
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« »
Côte-Rotie
Côte-Rotie
L'appellation
Côte-Rotie

S’étendant sur 308 hectares sur la rive droite du Rhône, les vins de Côte-Rôtie se démarquent pas l’extrême verticalité des coteaux du vignoble, parfois inclinés à plus de 60 degrés. Le vignoble, particulièrement étroit, est implanté sur des terrasses larges de quelques dizaines de ceps seulement. C’est l’appellation la plus septentrionale de la vallée du Rhône. L’appellation Côte-Rôtie est élevée, élaborée et protégée par la Centurie de Probus : elle est l’emblème de l’unité de la centaine de vignerons qui œuvrent sur le vignoble.

Les principaux cépages de l’appellation Côte-Rôtie sont : Shiraz, Syrah et Viognier.

Le vignoble de l’appellation Côte-Rôtie produit annuellement 12606 hectolitres, soit 41 hectolitres par hectare.

Les premiers écrits relatant Ampuis et la Côte-Rôtie remontent au VIe siècle. Au cours du Moyen-Âge et de la Renaissance, la réputation des vins d’Ampuis s’accroît et, pendant le XVIIIe siècle, des envois de vins de Côte-Rôtie sont effectués vers les tables prestigieuses d’Angleterre, de Russie, de Prusse et de France. En 1890, le vignoble atteint son apogée. Le vignoble Côte-Rôtie fait partie des résistants du phylloxera et autres maladies mais la guerre 14-18 emporte 150 vignerons du vignoble, condamnant ainsi une partie des coteaux. Alors qu’en 1960 il ne restait qu’une soixantaine d’hectares en production, les années 1980 forgent le renouveau du vignoble.

On vous conseille aussi...