Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Domaine Vincent Girardin

Bourgogne Pinot Noir

Vincent Girardin
Domaine Vincent Girardin
Découvrir la propriété
Appellation :
Bourgogne Régionale
Classification :
Vincent Girardin
Cépages :
Pinot Noir
Type de vin :
Vin rouge
Conservation :
5 ans
Accords mets/vins :
Viande rouge (ex. bœuf), fromage,
volaille ou en apéritif.
Millésime(s) :
2015
Prix : Ça arrive vite
Mini
Je suis intéressé(e)
Description :

Vin plaisant. Frais, fruité et ample.

Conseils de dégustation :

Températures de service: 12 et 16°C

Format(s) :
75 cl
Vincent Girardin
Domaine Vincent Girardin
Découvrir la propriété
L'avis de notre caviste
« Vin aux notes de fruits rouges frais, vin de plaisir immédiat... »
Bourgogne Régionale
Bourgogne Régionale
L'appellation
Bourgogne Régionale

L’AOC Bourgogne est l’appellation générique donnée aux vins de cette même région. Le vignoble s’étend sur les départements de la Saône-et-Loire, de la Côte-d’Or, du Rhône et de l’Yonne. Il couvre presque 2.000 hectares de superficie, s’agissant de la production des vins rouges, et 850 hectares en ce qui concerne les blancs. Des rosés sont également élaborés mais ils bénéficient de leur propre appellation. Les sols de cette aire d’appellation sont très variés, en fonction de leur situation géographique. Reposant sur des terrains du jurassique supérieur (Kimméridgien et Portlandien), ils sont principalement constitués d’argiles, de marnes et de calcaires.

La région bénéficie, de plus, de l’impact de trois climats. Sa localisation lui confère majoritairement un climat continental, mais l’Atlantique à l’ouest et la Méditerranée au sud apportent aussi leurs influences. Les vignes, en fonction de leur terroir d’implantation sont ainsi plus ou moins soumises aux gelées printanières, à des vents dominants doux, à de fortes températures l’été, etc. C’est pour toutes ces raisons que l’on parle de « climats » en Bourgogne, chaque terroir ayant ses spécificités pédoclimatiques, nuancées par l’ensoleillement et les précipitations. Alors, il est courant d’ajouter à l’AOC Bourgogne le nom d’une sous-région, d’une commune ou d’un lieu-dit, pour caractériser les vins selon leur terroir.

 

Les principaux cépages sont les suivants : pour les vins rouges le pinot noir et pour les vins blanc le chardonnay.

En 2011, sa production annuelle était estimée à 1 500 000 hectolitres.

Dès le 4ème siècle, certains Celtes se rendent en Italie et découvrent cette boisson. Certains, revenant dans l’actuelle Bourgogne, y implantent la culture de la vigne et l’art de faire du vin. Bibracte, sur le Mont Beuvray, est alors la capitale de la tribu celte des Eduens. Les fouilles archéologiques ont révélé les restes de centaines de milliers d’amphores venues d’Italie et datées du 2nd ou 1er siècle avant JC. Elles apportent la preuve de forts échanges de vins entre Rome et la Gaule. En 52 av. J.-C., les Romains envahissent la Gaule, puis ils fondent en Bourgogne la ville d’Autun (réduisant Bibracte à l’abandon). Dans la région, les élites gallo-romaines plantent de nombreuses vignes aux 1er et 2ème siècles de notre ère. Peu à peu, ces nouvelles cultures modèlent le paysage. Le vignoble bourguignon, promis à un avenir prestigieux, semble florissant dès la seconde moitié du 1er siècle. Au fil du temps, les Gallo-Romains acquièrent aussi un savoir-faire pour cultiver la vigne et élaborer le vin. Sur les tables de Bourgogne, celui-ci détrône même bientôt la bière celte ! Le tonneau, invention gauloise, éclipse les amphores. Le culte de Bacchus se répand. Dès le 2ème siècle, dans toute la région, le vin et la vigne jouissent d’une grande influence économique et culturelle. Le vignoble bourguignon, fruit de plusieurs siècles de viticulture, est déjà réputé au 4ème siècle pour la qualité de ses vins. Il est décrit en 312 par Eumène, orateur illustre et président de l’université d’Autun, dans un discours dédié à la gloire de l’empereur Constantin Auguste. Ce texte constitue pour le moment la première preuve écrite de l’existence du terroir de Bourgogne dès l’époque Gallo-Romaine. Au cours du Moyen Âge, les connaissances sur le vin continuent de s’affiner. En Bourgogne, on découvre progressivement les meilleurs terroirs pour élever la vigne. C’est ainsi que les nobles plantent des ceps sur la Côte, autour de Beaune. Cependant, au 5 ème siècle, les invasions barbares précipitent la chute de l’Empire. Puis, avec l’essor de la chrétienté, la Bourgogne voit fleurir abbayes et monastères. Cluny est fondée en 909 et Cîteaux en 1098. Les moines alliant prière et travail développent une forte activité agricole, incluant rapidement la viticulture. Les vignes deviennent alors la propriété des moines cisterciens et clunisiens, qui vont largement contribuer au rayonnement du vignoble bourguignon.

On vous conseille aussi...

  • Domaine Chanson

    Bourgogne Rouge Pinot Noir

    Domaine Chanson Je découvre