Aloxe-Corton

Vins du Monde

Aloxe-Corton
Aloxe-Corton
L'appellation
Aloxe-Corton

Cette appellation (AOC) comporte 14 climats classés en Premier Cru sur des communes telles que Aloxe-Corton et Ladoix-Serrigny.
Les appellations Aloxe-Corton et Aloxe-Corton 1er Cru peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine.
Les vins rouges représentent 118,49 hectares (dont 36,03 hectares en Premier Cru) et les vins blancs 1,80 hectares (dont 0,20 hectares en Premier Cru).
La Montagne de Corton dessine une coupe géologique exemplaire. Entre 200 et 300 mètres d’altitude, les sols sont bruns rougeâtres avec beaucoup de rognons siliceux, débris de calcaires à silex (« chaillots »), ou meubles, riches en potasse et en acide phosphorique. Les vignes sont exposées du levant au couchant. La partie septentrionale est la plus tendre et fruitée ; la partie sud la plus solide et structurée. Les sols caillouteux donnent des vins souples et racés ; les sols plus argileux et marneux, des vins fermes et complexes.

Le principal cépage pour les vins rouges est le Pinot Noir.
Pour les vins blancs, le principal cépage est le Chardonnay.

Récolte moyenne annuelle :
Pour les vins rouges : 4 938 hectolitres (dont 1492 hectolitres en premier cru).
Pour les vins blancs : 86 hectolitres (dont 11 hectolitres en premier cru).

Une histoire qui remonte au VIIIe siècle

Aloxe (on prononce Alosse) vient du préfixe Al qui signifie lieu élevé. Quant à Corton, c’est la contraction de Curtis Othonis, le domaine d’Othon. L’existence de vignes à Aloxe remonterait au VIIIe siècle. L’Empereur Charlemagne aurait fait don en 775 d’une pièce de vigne d’environ 70 ouvrées à la collégiale de Saulieu après avoir été pillée par les Sarrasins. Les armoiries de la commune portent en souvenir, l’aigle de Charlemagne.

De sa longue histoire, il reste encore quelques traces dans la toponymie attribués à certains climats de la Montagne de Corton : En Charlemagne sans doute le fameux don de l’Empereur. Au XIIe siècle, les Vercots et Clos de Courthon viendraient de l’abbaye de Cîteaux qui possédait là un beau domaine avec grange et chapelle. Au XVIe siècle, le Chapitre d’Autun y détint un domaine dont le Clos du Chapitre est la réminiscence.

Les pinots vermeils

Dès le XVe siècle, les vins dits de Beaune rencontrent un succès retentissant dans toute l’Europe alors que le duché de Bourgogne est à son apogée. Ce sont des vins rouges, les pinots vermeils, peu tanniques et capiteux, les seuls capables de voyager. Cette réputation ne cessera de grandir. Une production de qualité va se hiérarchiser progressivement aidant au rayonnement des vins de Corton. En 1862, la commune d’Aloxe s’adjoint le nom de son plus prestigieux cru en se rebaptisant Aloxe-Corton. L’AOC communale est reconnue en 1938. En 1943, une première liste de climats pouvant bénéficier de la mention premier cru est rendue publique, ceux qui avaient déjà été identifiés en 1860, par le Comité de viticulture de l’arrondissement de Beaune.

Les produits phare de l'appellation

Les exploitants de l'appellation