Venez découvrir la richesse de nos caves, des vins de nos régions mais pas que...

Allemagne

Allemagne

Les vins allemands sont très majoritairement blancs. 71% du vignoble allemand sont planté de cépages blancs, et 21% de Riesling. Suivant le goût des consommateurs, l’Allemagne produit aussi de plus en plus de vins rouges, notamment en Bade où les conditions climatiques s’y prêtent. En 2001, presque 29% du terroir étaient dédiés à la production de vins rouges. Le cépage le plus répandu est le Spätburgunder (Pinot Noir, 9,5%), mais une nouvelle variété, le Dornfelder (5%), jouit d’une popularité croissante.

En 2005, l’Allemagne était le 8ème producteur mondial de vin, avec une part totale de 3,2% de la production mondiale. Depuis 1995, la production annuelle de vin en Allemagne a varié, 820 à 1 230 millions de litres. 898,2 millions de litres ont été produits en 2005, ce qui représente une hausse de 7,4% sur dix ans. La production est stable depuis 2004. Cependant, l’Allemagne n’est pas autosuffisante. La production représentant 45,8% de la consommation nationale, une grande partie doit être importée.Le marché allemand du vin est très morcelé. L’Allemagne compte environ 78 000 producteurs. La très grande majorité des viticulteurs possèdent moins d’un hectare et près des trois quarts d’entre eux font partie de coopératives.

Situé au sud de Bonn, avec une classification à la fois simple et complexe, le vignoble allemand se répartit en 11 régions viticoles ou Anbaugeviet, puis en 35 Bereiche, 152 Grosslagen et 2 600 Einzellagen. Cette situation géographique et les micro-climats favorables le long des vallées protégées et ensoleillées des grands fleuves (Rhin, Moselle, mais aussi Ahr, Nahe, Main, …) font que le raisin mûrit lentement dans un climat doux.

Quand les Romains introduisirent la viticulture sur les bords du Rhin au cours du 1ier siècle de notre ère, cela faisait déjà plus d’un demi-millénaire que les grecs avaient introduit la culture de la vigne ( vitis vinifera ) en Europe occidentale, et que l’on consommait du vin grec en Germanie. Les Romains, en particulier l’empereur Probus, essayèrent ensuite d’étendre la viticulture jusque dans le sud des Pays Bas. Aujourd’hui on considère le 50° parallèle, une centaine de kilomètres plus au sud, comme la limite septentrionale de la viticulture. Ce 50° parallèle traverse effectivement le vignoble du célèbre Schloss Johannisberg, un des plus anciens vignobles d’Allemagne (la vigne fut planté ici en 817 sur l’ordre de Charlemagne) et le théâtre de certaines des plus importantes contributions de l’Allemagne à la viticulture mondiale.

Les produits phare de la région

Les exploitants de la région